POURQUOI SUIS JE « MADI »




MADI offre une ouverture incroyable à toute création plastique quant à la multiplicité des formes, des combinaisons, des matériaux que peut prendre le support de toute oeuvre. MADI intègre l'environnement comme composante majeure de la création. Le mur, l’espace qui entourent l'oeuvre loin d'être neutres font parties de celle-ci. MADI donne au constructivisme une dimension infinie quant à la combinaison des formes abstraites élémentaires et des couleurs pures dans tout espace qu’il soit à deux ou trois dimensions.

En peignant une toile rectangulaire, je définie une fenêtre et comme toute fenêtre elle concentre le regard, l'attention sur un espace clos, bien délimité. L'oeuvre irradie par elle-même toutes ses caractéristiques expressives de puissance, de poésie, de lumière. Elle est un monde en soi. Elle représente un paysage, un visage, une scène, une abstraction aux limites bien établies.

En créant des oeuvres MADI on se situe dans un espace en expansion. Je donne à mes oeuvres une dimension virtuelle bien plus grande que leurs mesures réelles. Leur force, leur expressivité, leur lumière sont prolongées hors d'elles-mêmes. Le mur, le volume où elles sont présentés ne sont plus neutres mais font bel et bien partie de celles-ci.

Il y a longtemps que j'ai vu des créations MADI. Très vite j'ai été conquis par les possibilités qu'elles offraient. J'aime les droites, verticales, horizontales, obliques et les cercles, les espaces multiples frontaux, les jeux d'ombres et de lumières, les couleurs fortes. J'aime la musicalité des rythmes et des formes dans un espace structuré. Toutes choses que MADI préconise avec la possibilité de multiplier, de découvrir, grâce à une inventivité quasi-ludique permanente. A chacun de trouver l’espace dans lequel évoluera ses formes, et les « habiller » de telle sorte qu’elles vivent par elles-mêmes, sans référence à quoi que soit d’autre que leur propre existence. Là se situe la pure création.




Jean BRANCHET (2007)